La Fédération du Bâtiment et des TP de l'Indre - Artisans et Entrepreneurs est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

EDITO - Spécial COVID-19

Le 01 juillet 2020

Inédite, sans précédent, d’une brutalité inouïe, durable et profonde, renversante enfin ... la crise que nous vivons depuis plusieurs semaines est tout cela à la fois.

Tandis que le confinement ralentissait nos rythmes de vie, le Covid-19 a mis à rude épreuve nos nerfs de chefs d’entreprise.

À chaque phase, son lot de rebondissements, d’incertitudes et d’adaptations : arrêt des chantiers, éligibilité au chômage partiel, mise en place du guide de l’OPPBTP et des protocoles sanitaires, approvisionnement en masques et gels hydro-alcoolique, remobilisation de nos équipes …

Une fois ces obstacles surmontés, l’activité a pu redémarrer, d’abord progressivement et prudemment. À mesure que les chantiers reprennent vie, nos entreprises relèvent le défi que sont le respect des mesures sanitaires, la gestion de la coactivité, la réorganisation des plannings…

En dépit des indispensables mesures de soutien mises en place par les pouvoirs publics, elles réalisent également les surcoûts qui en découlent. Aux coûts des fournitures d’EPI s’ajoutent ceux liés à la mise à niveau et à la désinfection des bases vie, les coûts d’immobilisation des matériels pendant la durée d’arrêt, sans occulter les pertes de productivité et la prolongation des délais qui en découle …

C’est l’évidence même : avec un taux de marge moyen de 2 %, nos entreprises ne pourront supporter seules ces surcoûts. Le risque est grand de voir des entreprises en situation de faillite avec d’importantes destructions d’emplois pour un secteur du BTP qui représente aujourd’hui plus de 55 000 emplois dans la Région et plus de 4 000 emplois dans l’Indre.

Pourtant, le soutien aux entreprises et à l’activité est toujours préférable au coût lié au traitement social de la crise et à la montée du chômage.

Récemment, dans le cadre de la reprise du BTP, une charte partenariale de bonnes pratiques pour la gestion des chantiers a été signée par plusieurs acteurs départementaux. Cette charte a pour objectifs de créer un climat constructif pour des discussions par nature compliquées.

Une réelle solidarité entre acteurs de la construction doit se mettre en place, une solidarité qui se conjugue :

  • Au passé, pour les coûts relatifs aux arrêts de chantier et aux immobilisations.

  • Au présent, pour financer le redémarrage d’opérations en cours plus onéreuses (et leur probable allongement).

  • Au futur avec un appel solennel aux maîtres d’ouvrage à ne pas bloquer leurs investissements et à lancer des appels d’offres tenant compte des impératifs sanitaires.

Les entreprises et les salariés du BTP ont investi beaucoup d’énergie pour accélérer la reprise de leurs chantiers dans un contexte sanitaire et économique particulièrement dégradés. Avec le sens des responsabilités, ils l’ont fait dans un climat social ouvert, sain et respectueux.

Alors, rien ne serait pire après ce redémarrage qu’un nouvel arrêt brutal dû à un manque d’activité.

 

Pascal DUCROT,

Président FFB 36

 

 

Enfin, la FÉDÉRATION DU BÂTIMENT DE L'INDRE continuera d'être à l'écoute de ses adhérents pour les accompagner face aux difficultés qu'ils rencontrent avec les banques, les assureurs-crédit, l'administration fiscale et les organismes sociaux.

La Fédération du Bâtiment de l’Indre Fédère près de 400 entreprises sur l'ensemble du département, de l'artisan qui travail seul à l'entrepreneur.

Elle accompagne et défend les chefs d'entreprise du Bâtiment depuis 1877.

 

Constituée et dirigée par les professionnels du Bâtiment, la FFB 36 est au service de ses adhérents pour :

 

- les conseiller et les accompagner quotidiennement dans leurs démarches juridiques, sociales, fiscales...

 

- défendre et représenter le secteur du Bâtiment au niveau départemental,

 

- valoriser et promouvoir les métiers auprès des jeunes et du grand public,

 

- rassembler et accueillir les entreprises qu'elle que soit leur taille.


Le 01 juillet 2020